La littérature

600px-Pantheon_wider_centered
  • La France est le pays du monde qui a reçu le plus grand nombre de Prix Nobel de Littérature, à savoir douze, jusqu’en 2006 : Sully Prudhomme, Frédéric Mistral, Romain Rolland, Anatole France, Henri Bergson, Roger Martin du Gard, André Gide, François Mauriac, Albert Camus, Saint-John Perse, Jean-Paul Sartre, Claude Simon.
  • Mais ce qui est remarquable, c’est que, depuis le Moyen-âge, on trouve, dans chaque siècle, quantité de grands écrivains français, et pratiquement dans tous les genres littéraires. Ils sont si nombreux qu’une liste devient facilement ou trop longue ou trop sommaire.
  • Du 11e siècle, retenons surtout les nombreux troubadours et La Chanson de Roland. Faut-il rappeler que le premier roman d’amour, Tristan et Yseult, a été écrit en France autour de 1160, et que les livres sur Le Roi Arthur, sur Les chevaliers de la Table ronde et sur La quête du Graalsont du même siècle ? Au 16e siècle, Montaigne « inventa » l’essai comme forme littéraire, tandis que le 17e est connu comme « le grand siècle », avec Molière, Corneille et Racine comme les auteurs du théâtre classique. Du « Siècle des lumières » retenons surtout Voltaire, Montesquieu, Diderot et Rousseau et l’énorme « Encyclopédie ». Le 19e siècle est surtout considéré comme celui des grands romanciers : Balzac, Stendhal, Flaubert, Zola, et puis Victor Hugo, « poète national », pour certains. De grands poètes leur sont contemporains : Baudelaire, Verlaine, Rimbaud.
  • Du 20e siècle, douze Prix Nobel sont déjà cités. Et Proust aurait mérité de figurer parmi eux. En plus, citons Paul Claudel, Boris Vian, Céline, Marguerite Duras.
  • Parmi les nombreux auteurs d’aujourd’hui, on cite souvent Michel Houellebecq, Amélie Nothomb, Anna Gavalda et Marie Darrieussecq, traduits en beaucoup de langues.
  • Dans 20 autres pays que la France, il y a quantité d’écrivains qui écrivent en français ! Mentionnons seulement : Tahar ben Jelloun (Maroc), Assia Djebar (Algérie), Anne Hébert (Canada), Georges Simenon (Belgique), Léopold Sédar Senghor (Sénégal), Camara Laye (Guinée), Calixthe Bayala (Cameroun), Amadou Kourouma (Côte d’Ivoire), Amin Maalouf (Liban)…
  • Il est remarquable qu’en 2006, cinq des prix littéraires français les plus réputés ont été remportés par des écrivains qui sont nés et ont vécu dans d’autres pays que les pays francophones, mais qui écrivent en français:
    Jonathan Littel, Etats-Unis/ Espagne/ France, a obtenu deux prix pour les Bienveillantes.Alain Bamackou. Congo/France : Mémoires de porc épic.Nancy Huston, Canada/ France: Lignes de failleLéonra Miano, Cameroun/ France: Contours du jour qui vientLe français doit donc être une langue très attrayante pour beaucoup d’écrivains non-français.Albert Camus, Prix Nobel de littérature, a dit: « Ma patrie, c’est la langue française« Et quelle richesse doivent apporter à la langue française ces écrivains ressortant d’une tout autre culture que celle de la France Le français permet d’accéder directement aux chefs-d’œuvre de cette littérature, du cinéma et de la chanson, mais aussi aux BD d’Astérix et de Tintin.
  • Liens :

La littérature en langue française en ligne

la littérature francophone virtuelle

Les textes littéraires lus

Textes lus à voix haute 
Livres audio complets et gratuits La France est le pays du monde qui a reçu le plus grand nombre de Prix Nobel de Littérature, à savoir douze, jusqu’en 2006 : Sully Prudhomme, Frédéric Mistral, Romain Rolland, Anatole France, Henri Bergson, Roger Martin du Gard, André Gide, François Mauriac, Albert Camus, Saint-John Perse, Jean-Paul Sartre, Claude Simon.

Mais ce qui est remarquable, c’est que, depuis le Moyen-âge, on trouve, dans chaque siècle, quantité de grands écrivains français, et pratiquement dans tous les genres littéraires. Ils sont si nombreux qu’une liste devient facilement ou trop longue ou trop sommaire.

Du 11e siècle, retenons surtout les nombreux troubadours et La Chanson de Roland. Faut-il rappeler que le premier roman d’amour, Tristan et Yseult, a été écrit en France autour de 1160, et que les livres sur Le Roi Arthur, sur Les chevaliers de la Table ronde et sur La quête du Graalsont du même siècle ? Au 16e siècle, Montaigne « inventa » l’essai comme forme littéraire, tandis que le 17e est connu comme « le grand siècle », avec Molière, Corneille et Racine comme les auteurs du théâtre classique. Du « Siècle des lumières » retenons surtout Voltaire, Montesquieu, Diderot et Rousseau et l’énorme « Encyclopédie ». Le 19e siècle est surtout considéré comme celui des grands romanciers : Balzac, Stendhal, Flaubert, Zola, et puis Victor Hugo, « poète national », pour certains. De grands poètes leur sont contemporains : Baudelaire, Verlaine, Rimbaud.

Du 20e siècle, douze Prix Nobel sont déjà cités. Et Proust aurait mérité de figurer parmi eux. En plus, citons Paul Claudel, Boris Vian, Céline, Marguerite Duras.

Parmi les nombreux auteurs d’aujourd’hui, on cite souvent Michel Houellebecq, Amélie Nothomb, Anna Gavalda et Marie Darrieussecq, traduits en beaucoup de langues.

Dans 20 autres pays que la France, il y a quantité d’écrivains qui écrivent en français ! Mentionnons seulement : Tahar ben Jelloun (Maroc), Assia Djebar (Algérie), Anne Hébert (Canada), Georges Simenon (Belgique), Léopold Sédar Senghor (Sénégal), Camara Laye (Guinée), Calixthe Bayala (Cameroun), Amadou Kourouma (Côte d’Ivoire), Amin Maalouf (Liban)…

Il est remarquable qu’en 2006, cinq des prix littéraires français les plus réputés ont été remportés par des écrivains qui sont nés et ont vécu dans d’autres pays que les pays francophones, mais qui écrivent en français:
Jonathan Littel, Etats-Unis/ Espagne/ France, a obtenu deux prix pour les Bienveillantes.Alain Bamackou. Congo/France : Mémoires de porc épic.Nancy Huston, Canada/ France: Lignes de failleLéonra Miano, Cameroun/ France: Contours du jour qui vientLe français doit donc être une langue très attrayante pour beaucoup d’écrivains non-français.Albert Camus, Prix Nobel de littérature, a dit: « Ma patrie, c’est la langue française« Et quelle richesse doivent apporter à la langue française ces écrivains ressortant d’une tout autre culture que celle de la France Le français permet d’accéder directement aux chefs-d’œuvre de cette littérature, du cinéma et de la chanson, mais aussi aux BD d’Astérix et de Tintin.

Liens : La littérature en langue française en ligneLa littérature francophone virtuelleLes textes littéraires lusTextes lus à voix hauteLivres audio complets et gratuits   

La France est le pays du monde qui a reçu le plus grand nombre de Prix Nobel de Littérature, à savoir douze, jusqu’en 2006 : Sully Prudhomme, Frédéric Mistral, Romain Rolland, Anatole France, Henri Bergson, Roger Martin du Gard, André Gide, François Mauriac, Albert Camus, Saint-John Perse, Jean-Paul Sartre, Claude Simon.

Mais ce qui est remarquable, c’est que, depuis le Moyen-âge, on trouve, dans chaque siècle, quantité de grands écrivains français, et pratiquement dans tous les genres littéraires. Ils sont si nombreux qu’une liste devient facilement ou trop longue ou trop sommaire.

Du 11e siècle, retenons surtout les nombreux troubadours et La Chanson de Roland. Faut-il rappeler que le premier roman d’amour, Tristan et Yseult, a été écrit en France autour de 1160, et que les livres sur Le Roi Arthur, sur Les chevaliers de la Table ronde et sur La quête du Graalsont du même siècle ? Au 16e siècle, Montaigne « inventa » l’essai comme forme littéraire, tandis que le 17e est connu comme « le grand siècle », avec Molière, Corneille et Racine comme les auteurs du théâtre classique. Du « Siècle des lumières » retenons surtout Voltaire, Montesquieu, Diderot et Rousseau et l’énorme « Encyclopédie ». Le 19e siècle est surtout considéré comme celui des grands romanciers : Balzac, Stendhal, Flaubert, Zola, et puis Victor Hugo, « poète national », pour certains. De grands poètes leur sont contemporains : Baudelaire, Verlaine, Rimbaud.

Du 20e siècle, douze Prix Nobel sont déjà cités. Et Proust aurait mérité de figurer parmi eux. En plus, citons Paul Claudel, Boris Vian, Céline, Marguerite Duras.

Parmi les nombreux auteurs d’aujourd’hui, on cite souvent Michel Houellebecq, Amélie Nothomb, Anna Gavalda et Marie Darrieussecq, traduits en beaucoup de langues.

Dans 20 autres pays que la France, il y a quantité d’écrivains qui écrivent en français ! Mentionnons seulement : Tahar ben Jelloun (Maroc), Assia Djebar (Algérie), Anne Hébert (Canada), Georges Simenon (Belgique), Léopold Sédar Senghor (Sénégal), Camara Laye (Guinée), Calixthe Bayala (Cameroun), Amadou Kourouma (Côte d’Ivoire), Amin Maalouf (Liban)…

Il est remarquable qu’en 2006, cinq des prix littéraires français les plus réputés ont été remportés par des écrivains qui sont nés et ont vécu dans d’autres pays que les pays francophones, mais qui écrivent en français:
Jonathan Littel, Etats-Unis/ Espagne/ France, a obtenu deux prix pour les Bienveillantes.Alain Bamackou. Congo/France : Mémoires de porc épic.Nancy Huston, Canada/ France: Lignes de failleLéonra Miano, Cameroun/ France: Contours du jour qui vientLe français doit donc être une langue très attrayante pour beaucoup d’écrivains non-français.Albert Camus, Prix Nobel de littérature, a dit: « Ma patrie, c’est la langue française« Et quelle richesse doivent apporter à la langue française ces écrivains ressortant d’une tout autre culture que celle de la France Le français permet d’accéder directement aux chefs-d’œuvre de cette littérature, du cinéma et de la chanson, mais aussi aux BD d’Astérix et de Tintin.

Liens : La littérature en langue française en ligne  La littérature francophone virtuelleLes textes littéraires lusTextes lus à voix hauteLivres audio complets et gratuits   

La France est le pays du monde qui a reçu le plus grand nombre de Prix Nobel de Littérature, à savoir douze, jusqu’en 2006 : Sully Prudhomme, Frédéric Mistral, Romain Rolland, Anatole France, Henri Bergson, Roger Martin du Gard, André Gide, François Mauriac, Albert Camus, Saint-John Perse, Jean-Paul Sartre, Claude Simon.

Mais ce qui est remarquable, c’est que, depuis le Moyen-âge, on trouve, dans chaque siècle, quantité de grands écrivains français, et pratiquement dans tous les genres littéraires. Ils sont si nombreux qu’une liste devient facilement ou trop longue ou trop sommaire.

Du 11e siècle, retenons surtout les nombreux troubadours et La Chanson de Roland. Faut-il rappeler que le premier roman d’amour, Tristan et Yseult, a été écrit en France autour de 1160, et que les livres sur Le Roi Arthur, sur Les chevaliers de la Table ronde et sur La quête du Graalsont du même siècle ? Au 16e siècle, Montaigne « inventa » l’essai comme forme littéraire, tandis que le 17e est connu comme « le grand siècle », avec Molière, Corneille et Racine comme les auteurs du théâtre classique. Du « Siècle des lumières » retenons surtout Voltaire, Montesquieu, Diderot et Rousseau et l’énorme « Encyclopédie ». Le 19e siècle est surtout considéré comme celui des grands romanciers : Balzac, Stendhal, Flaubert, Zola, et puis Victor Hugo, « poète national », pour certains. De grands poètes leur sont contemporains : Baudelaire, Verlaine, Rimbaud.

Du 20e siècle, douze Prix Nobel sont déjà cités. Et Proust aurait mérité de figurer parmi eux. En plus, citons Paul Claudel, Boris Vian, Céline, Marguerite Duras.

Parmi les nombreux auteurs d’aujourd’hui, on cite souvent Michel Houellebecq, Amélie Nothomb, Anna Gavalda et Marie Darrieussecq, traduits en beaucoup de langues.

Dans 20 autres pays que la France, il y a quantité d’écrivains qui écrivent en français ! Mentionnons seulement : Tahar ben Jelloun (Maroc), Assia Djebar (Algérie), Anne Hébert (Canada), Georges Simenon (Belgique), Léopold Sédar Senghor (Sénégal), Camara Laye (Guinée), Calixthe Bayala (Cameroun), Amadou Kourouma (Côte d’Ivoire), Amin Maalouf (Liban)…

Il est remarquable qu’en 2006, cinq des prix littéraires français les plus réputés ont été remportés par des écrivains qui sont nés et ont vécu dans d’autres pays que les pays francophones, mais qui écrivent en français:
Jonathan Littel, Etats-Unis/ Espagne/ France, a obtenu deux prix pour les Bienveillantes.Alain Bamackou. Congo/France : Mémoires de porc épic.Nancy Huston, Canada/ France: Lignes de failleLéonra Miano, Cameroun/ France: Contours du jour qui vientLe français doit donc être une langue très attrayante pour beaucoup d’écrivains non-français.Albert Camus, Prix Nobel de littérature, a dit: « Ma patrie, c’est la langue française« Et quelle richesse doivent apporter à la langue française ces écrivains ressortant d’une tout autre culture que celle de la France Le français permet d’accéder directement aux chefs-d’œuvre de cette littérature, du cinéma et de la chanson, mais aussi aux BD d’Astérix et de Tintin.

Liens : La littérature en langue française en ligneLa littérature francophone virtuelleLes textes littéraires lusTextes lus à voix hauteLivres audio complets et gratuits   

La France est le pays du monde qui a reçu le plus grand nombre de Prix Nobel de Littérature, à savoir douze, jusqu’en 2006 : Sully Prudhomme, Frédéric Mistral, Romain Rolland, Anatole France, Henri Bergson, Roger Martin du Gard, André Gide, François Mauriac, Albert Camus, Saint-John Perse, Jean-Paul Sartre, Claude Simon.

Mais ce qui est remarquable, c’est que, depuis le Moyen-âge, on trouve, dans chaque siècle, quantité de grands écrivains français, et pratiquement dans tous les genres littéraires. Ils sont si nombreux qu’une liste devient facilement ou trop longue ou trop sommaire.

Du 11e siècle, retenons surtout les nombreux troubadours et La Chanson de Roland. Faut-il rappeler que le premier roman d’amour, Tristan et Yseult, a été écrit en France autour de 1160, et que les livres sur Le Roi Arthur, sur Les chevaliers de la Table ronde et sur La quête du Graalsont du même siècle ? Au 16e siècle, Montaigne « inventa » l’essai comme forme littéraire, tandis que le 17e est connu comme « le grand siècle », avec Molière, Corneille et Racine comme les auteurs du théâtre classique. Du « Siècle des lumières » retenons surtout Voltaire, Montesquieu, Diderot et Rousseau et l’énorme « Encyclopédie ». Le 19e siècle est surtout considéré comme celui des grands romanciers : Balzac, Stendhal, Flaubert, Zola, et puis Victor Hugo, « poète national », pour certains. De grands poètes leur sont contemporains : Baudelaire, Verlaine, Rimbaud.

Du 20e siècle, douze Prix Nobel sont déjà cités. Et Proust aurait mérité de figurer parmi eux. En plus, citons Paul Claudel, Boris Vian, Céline, Marguerite Duras.

Parmi les nombreux auteurs d’aujourd’hui, on cite souvent Michel Houellebecq, Amélie Nothomb, Anna Gavalda et Marie Darrieussecq, traduits en beaucoup de langues.

Dans 20 autres pays que la France, il y a quantité d’écrivains qui écrivent en français ! Mentionnons seulement : Tahar ben Jelloun (Maroc), Assia Djebar (Algérie), Anne Hébert (Canada), Georges Simenon (Belgique), Léopold Sédar Senghor (Sénégal), Camara Laye (Guinée), Calixthe Bayala (Cameroun), Amadou Kourouma (Côte d’Ivoire), Amin Maalouf (Liban)…

Il est remarquable qu’en 2006, cinq des prix littéraires français les plus réputés ont été remportés par des écrivains qui sont nés et ont vécu dans d’autres pays que les pays francophones, mais qui écrivent en français:
Jonathan Littel, Etats-Unis/ Espagne/ France, a obtenu deux prix pour les Bienveillantes.Alain Bamackou. Congo/France : Mémoires de porc épic.Nancy Huston, Canada/ France: Lignes de failleLéonra Miano, Cameroun/ France: Contours du jour qui vientLe français doit donc être une langue très attrayante pour beaucoup d’écrivains non-français.Albert Camus, Prix Nobel de littérature, a dit: « Ma patrie, c’est la langue française« Et quelle richesse doivent apporter à la langue française ces écrivains ressortant d’une tout autre culture que celle de la France Le français permet d’accéder directement aux chefs-d’œuvre de cette littérature, du cinéma et de la chanson, mais aussi aux BD d’Astérix et de Tintin.

Liens : La littérature en langue française en ligne  La littérature francophone virtuelleLes textes littéraires lusTextes lus à voix hauteLivres audio complets et gratuits   

La France est le pays du monde qui a reçu le plus grand nombre de Prix Nobel de Littérature, à savoir douze, jusqu’en 2006 : Sully Prudhomme, Frédéric Mistral, Romain Rolland, Anatole France, Henri Bergson, Roger Martin du Gard, André Gide, François Mauriac, Albert Camus, Saint-John Perse, Jean-Paul Sartre, Claude Simon.

Mais ce qui est remarquable, c’est que, depuis le Moyen-âge, on trouve, dans chaque siècle, quantité de grands écrivains français, et pratiquement dans tous les genres littéraires. Ils sont si nombreux qu’une liste devient facilement ou trop longue ou trop sommaire.

Du 11e siècle, retenons surtout les nombreux troubadours et La Chanson de Roland. Faut-il rappeler que le premier roman d’amour, Tristan et Yseult, a été écrit en France autour de 1160, et que les livres sur Le Roi Arthur, sur Les chevaliers de la Table ronde et sur La quête du Graalsont du même siècle ? Au 16e siècle, Montaigne « inventa » l’essai comme forme littéraire, tandis que le 17e est connu comme « le grand siècle », avec Molière, Corneille et Racine comme les auteurs du théâtre classique. Du « Siècle des lumières » retenons surtout Voltaire, Montesquieu, Diderot et Rousseau et l’énorme « Encyclopédie ». Le 19e siècle est surtout considéré comme celui des grands romanciers : Balzac, Stendhal, Flaubert, Zola, et puis Victor Hugo, « poète national », pour certains. De grands poètes leur sont contemporains : Baudelaire, Verlaine, Rimbaud.

Du 20e siècle, douze Prix Nobel sont déjà cités. Et Proust aurait mérité de figurer parmi eux. En plus, citons Paul Claudel, Boris Vian, Céline, Marguerite Duras.

Parmi les nombreux auteurs d’aujourd’hui, on cite souvent Michel Houellebecq, Amélie Nothomb, Anna Gavalda et Marie Darrieussecq, traduits en beaucoup de langues.

Dans 20 autres pays que la France, il y a quantité d’écrivains qui écrivent en français ! Mentionnons seulement : Tahar ben Jelloun (Maroc), Assia Djebar (Algérie), Anne Hébert (Canada), Georges Simenon (Belgique), Léopold Sédar Senghor (Sénégal), Camara Laye (Guinée), Calixthe Bayala (Cameroun), Amadou Kourouma (Côte d’Ivoire), Amin Maalouf (Liban)…

Il est remarquable qu’en 2006, cinq des prix littéraires français les plus réputés ont été remportés par des écrivains qui sont nés et ont vécu dans d’autres pays que les pays francophones, mais qui écrivent en français:
Jonathan Littel, Etats-Unis/ Espagne/ France, a obtenu deux prix pour les Bienveillantes.Alain Bamackou. Congo/France : Mémoires de porc épic.Nancy Huston, Canada/ France: Lignes de failleLéonra Miano, Cameroun/ France: Contours du jour qui vientLe français doit donc être une langue très attrayante pour beaucoup d’écrivains non-français.Albert Camus, Prix Nobel de littérature, a dit: « Ma patrie, c’est la langue française« Et quelle richesse doivent apporter à la langue française ces écrivains ressortant d’une tout autre culture que celle de la France Le français permet d’accéder directement aux chefs-d’œuvre de cette littérature, du cinéma et de la chanson, mais aussi aux BD d’Astérix et de Tintin.

Liens : La littérature en langue française en ligneLa littérature francophone virtuelleLes textes littéraires lusTextes lus à voix hauteLivres audio complets et gratuits   

La France est le pays du monde qui a reçu le plus grand nombre de Prix Nobel de Littérature, à savoir douze, jusqu’en 2006 : Sully Prudhomme, Frédéric Mistral, Romain Rolland, Anatole France, Henri Bergson, Roger Martin du Gard, André Gide, François Mauriac, Albert Camus, Saint-John Perse, Jean-Paul Sartre, Claude Simon.

Mais ce qui est remarquable, c’est que, depuis le Moyen-âge, on trouve, dans chaque siècle, quantité de grands écrivains français, et pratiquement dans tous les genres littéraires. Ils sont si nombreux qu’une liste devient facilement ou trop longue ou trop sommaire.

Du 11e siècle, retenons surtout les nombreux troubadours et La Chanson de Roland. Faut-il rappeler que le premier roman d’amour, Tristan et Yseult, a été écrit en France autour de 1160, et que les livres sur Le Roi Arthur, sur Les chevaliers de la Table ronde et sur La quête du Graalsont du même siècle ? Au 16e siècle, Montaigne « inventa » l’essai comme forme littéraire, tandis que le 17e est connu comme « le grand siècle », avec Molière, Corneille et Racine comme les auteurs du théâtre classique. Du « Siècle des lumières » retenons surtout Voltaire, Montesquieu, Diderot et Rousseau et l’énorme « Encyclopédie ». Le 19e siècle est surtout considéré comme celui des grands romanciers : Balzac, Stendhal, Flaubert, Zola, et puis Victor Hugo, « poète national », pour certains. De grands poètes leur sont contemporains : Baudelaire, Verlaine, Rimbaud.

Du 20e siècle, douze Prix Nobel sont déjà cités. Et Proust aurait mérité de figurer parmi eux. En plus, citons Paul Claudel, Boris Vian, Céline, Marguerite Duras.

Parmi les nombreux auteurs d’aujourd’hui, on cite souvent Michel Houellebecq, Amélie Nothomb, Anna Gavalda et Marie Darrieussecq, traduits en beaucoup de langues.

Dans 20 autres pays que la France, il y a quantité d’écrivains qui écrivent en français ! Mentionnons seulement : Tahar ben Jelloun (Maroc), Assia Djebar (Algérie), Anne Hébert (Canada), Georges Simenon (Belgique), Léopold Sédar Senghor (Sénégal), Camara Laye (Guinée), Calixthe Bayala (Cameroun), Amadou Kourouma (Côte d’Ivoire), Amin Maalouf (Liban)…

Il est remarquable qu’en 2006, cinq des prix littéraires français les plus réputés ont été remportés par des écrivains qui sont nés et ont vécu dans d’autres pays que les pays francophones, mais qui écrivent en français:
Jonathan Littel, Etats-Unis/ Espagne/ France, a obtenu deux prix pour les Bienveillantes.Alain Bamackou. Congo/France : Mémoires de porc épic.Nancy Huston, Canada/ France: Lignes de failleLéonra Miano, Cameroun/ France: Contours du jour qui vientLe français doit donc être une langue très attrayante pour beaucoup d’écrivains non-français.Albert Camus, Prix Nobel de littérature, a dit: « Ma patrie, c’est la langue française« Et quelle richesse doivent apporter à la langue française ces écrivains ressortant d’une tout autre culture que celle de la France Le français permet d’accéder directement aux chefs-d’œuvre de cette littérature, du cinéma et de la chanson, mais aussi aux BD d’Astérix et de Tintin.

Liens : La littérature en langue française en ligne  La littérature francophone virtuelleLes textes littéraires lusTextes lus à voix hauteLivres audio complets et gratuits   

La France est le pays du monde qui a reçu le plus grand nombre de Prix Nobel de Littérature, à savoir douze, jusqu’en 2006 : Sully Prudhomme, Frédéric Mistral, Romain Rolland, Anatole France, Henri Bergson, Roger Martin du Gard, André Gide, François Mauriac, Albert Camus, Saint-John Perse, Jean-Paul Sartre, Claude Simon.

Mais ce qui est remarquable, c’est que, depuis le Moyen-âge, on trouve, dans chaque siècle, quantité de grands écrivains français, et pratiquement dans tous les genres littéraires. Ils sont si nombreux qu’une liste devient facilement ou trop longue ou trop sommaire.

Du 11e siècle, retenons surtout les nombreux troubadours et La Chanson de Roland. Faut-il rappeler que le premier roman d’amour, Tristan et Yseult, a été écrit en France autour de 1160, et que les livres sur Le Roi Arthur, sur Les chevaliers de la Table ronde et sur La quête du Graalsont du même siècle ? Au 16e siècle, Montaigne « inventa » l’essai comme forme littéraire, tandis que le 17e est connu comme « le grand siècle », avec Molière, Corneille et Racine comme les auteurs du théâtre classique. Du « Siècle des lumières » retenons surtout Voltaire, Montesquieu, Diderot et Rousseau et l’énorme « Encyclopédie ». Le 19e siècle est surtout considéré comme celui des grands romanciers : Balzac, Stendhal, Flaubert, Zola, et puis Victor Hugo, « poète national », pour certains. De grands poètes leur sont contemporains : Baudelaire, Verlaine, Rimbaud.

Du 20e siècle, douze Prix Nobel sont déjà cités. Et Proust aurait mérité de figurer parmi eux. En plus, citons Paul Claudel, Boris Vian, Céline, Marguerite Duras.

Parmi les nombreux auteurs d’aujourd’hui, on cite souvent Michel Houellebecq, Amélie Nothomb, Anna Gavalda et Marie Darrieussecq, traduits en beaucoup de langues.

Dans 20 autres pays que la France, il y a quantité d’écrivains qui écrivent en français ! Mentionnons seulement : Tahar ben Jelloun (Maroc), Assia Djebar (Algérie), Anne Hébert (Canada), Georges Simenon (Belgique), Léopold Sédar Senghor (Sénégal), Camara Laye (Guinée), Calixthe Bayala (Cameroun), Amadou Kourouma (Côte d’Ivoire), Amin Maalouf (Liban)…

Il est remarquable qu’en 2006, cinq des prix littéraires français les plus réputés ont été remportés par des écrivains qui sont nés et ont vécu dans d’autres pays que les pays francophones, mais qui écrivent en français:
Jonathan Littel, Etats-Unis/ Espagne/ France, a obtenu deux prix pour les Bienveillantes.Alain Bamackou. Congo/France : Mémoires de porc épic.Nancy Huston, Canada/ France: Lignes de failleLéonra Miano, Cameroun/ France: Contours du jour qui vientLe français doit donc être une langue très attrayante pour beaucoup d’écrivains non-français.Albert Camus, Prix Nobel de littérature, a dit: « Ma patrie, c’est la langue française« Et quelle richesse doivent apporter à la langue française ces écrivains ressortant d’une tout autre culture que celle de la France Le français permet d’accéder directement aux chefs-d’œuvre de cette littérature, du cinéma et de la chanson, mais aussi aux BD d’Astérix et de Tintin.

Liens : La littérature en langue française en ligneLa littérature francophone virtuelleLes textes littéraires lusTextes lus à voix hauteLivres audio complets et gratuits   

 Une nouveauté :
une bibliothèque numérique en ligne gratuite sur abonnement: Youboox

Capture d’écran 2014-12-02 à 10.22.45

Le Prix Nobel de littérature 2014 a été accordé à Patrick Modiano

article et cérémonie

Capture d’écran 2014-12-11 à 13.46.11

Profitez de la bibliothéque numérique de TV5Monde

Le prix littéraires de 2018

logo