Compte-rendu du séminaire d’Oslo 2013

SÉMINAIRE
ORGANISÉ PAR AMOPA NORVÈGE LE 13 SEPTEMBRE 2013

Dans le but de discuter la raison d’être et un éventuel développement du site POUR LE FRANÇAIS (adresse https://pourlefrancais.wordpress.com), créé par l’AMOPA Norvège et Finlande en coopération avec la FIPF (Fédération Internationale des Professeurs de Français), un séminaire à été organisé à l’Institut Français près l’Ambassade de France en Norvège, le 13 septembre 2013.

 Y ont participé les personnes suivantes:

  • Marie-Hélène LHEZ, Attachée de coopération pour le français, Institut Français. (Voirwww.france.no)

  • Anne-Lise TITLESTAD, représentant “Fremmedspråksenteret”, le Centre national pour la promotion des langues étrangères dans l’enseignement en Norvège. (Voirwww.fremmedspraksenteret.no)

  • André AVIAS, vice-président de l’Association Norvégienne des Enseignants de Français (ANEF), rédacteur de la revue FRANSKLÆREREN et webmestre du sitewww.fransklaereren.no

  • Claude ANTTILA, présidente de l’AMOPA Finlande et webmestre du sitewww.pourlefrancais.wordpress.com

  • Hege JENSEN, ancienne directrice des programmes de langue de la Radio Scolaire de la NRK (radio-télévision publique de Norvège) et auteur de livres de promotion des langues étrangères

  • Turid HENRIKSEN, membre du Bureau de l’AMOPA Norvège, webmestre du sitehttp://amopanorvege.wordpress.com

  • Jean-Louis TARROU, président de l’AMOPA Norvège, co-fondateur du site Pour le français

  • Rolf TOBIASSEN, membre du CA de l’AMOPA France, responsable du site Pour le français

 Tous les participants sont ou ont été professeurs de français langue étrangère.

 Rolf Tobiassen a souhaité la bienvenue au séminaire, en insistant sur l’importance des institutions représentées, dans la promotion de la langue et de la culture françaises, surtout en Norvège, mais aussi dans le monde, par le biais de l’Institut Français, – et de l’AMOPA.

 Présentations

Dans une phase de présentations, Mari-Hélène Lhez a parlé des activités de l’Institut Français d’Oslo, où, entre autres, elle a insisté sur l’importance des contacts avec les collèges et lycées norvégiens et de l’organisation, en collaboration avec l’ANEF, de colloques de formation continue des professeurs de français.

 Claude Anttila a présenté le site Pour le français, en précisant qu’il a surtout été créé pour les professeurs de français langue étrangère dans les pays non francophones. Un mode d’emploi les invite à choisir, sur le site, les éléments qu’ils considèrent comme importants pour convaincre les élèves à choisir le français. Il sera primordial alors que ces textes soient traduits dans la langue du pays. Le site contient aussi beaucoup d’informations sur la France et d’autres pays francophones, et quantité de liens vers d’autres sites promouvant la langue et la culture françaises. Claude Anttila précise que, pour des raisons pratiques, le côté didactique est pratiquement absent du site. – Elle invite à une discussion sur la manière dont nous pourrions développer le site.

 Dans sa présentation du site de l’ANEF, André Avias a expliqué qu’à la différence du sitePour le français, le leur est surtout pédagogique et a pour but d’assister et stimuler les professeurs dans leur travail d’enseignant. Tout en reconnaissant les qualités du site amopalien, il montre de petites vidéos, intégrées au site, faites surtout par les élèves eux-mêmes, où ils parlent, dans la langue du pays, ici en norvégien, de tous les avantages et tout le plaisir d’apprendre le français. Peut-être que ce serait une idée de présenter ce type de promotion sur le site Pour le français?

 Anne-Lise Titlestad a rappelé que le Centre national pour la promotion des langues étrangères dans l’enseignement est un pôle national de ressources pour l’enseignement secondaire, primaire et les jardins d’enfants. Il relève du Ministère norvégien de l’éducation et de la recherche. Le Centre national des langues apporte son soutien, aux écoles et aux services publics responsables des établissements, sous forme de matériel conçu à partir de la pratique et souvent basé sur les données résultant de recherches scientifiques. Le Centre national des langues accompagne, également, les universités et les établissements d’enseignement supérieur dans leur travail de développement des savoirs, pour renforcer l’apprentissage des langues.  La promotion des langues étrangères se concrétise entre autres par la publication de plaquettes sur les différentes langues, par exemple sur le français.

 Marie-Hélène Lhez a présenté l’important site www.parlonsfrancais.fr , qui est très riche en matériaux pédagogiques et documentaires. Est-ce que le site Pour le français ne pourrait pas s’enrichir en puisant dans ce réservoir si généreux?

 Débat

Après ces cinq présentations, Rolf Tobiassen a introduit un débat en posant la question suivante: A-t-on besoin du site Pour le français? Est-ce qu’il n’y a pas assez de sites faisant la promotion du français?

 Marie-Hélène Lhez s’est dite choquée par cette question, car, selon elle, ce site a des particularités qui le distinguent nettement des autres, par exemple le fait qu’il s’adresse aux professeurs pour les aider à promouvoir la langue et la culture françaises. Pour l’Institut Français, il est rassurant que l’AMOPA est derrière ce site, dit-elle. C’est une garantie de sa qualité. – Un lien vers le site Pour le français sera introduit sur celui de l’IF.

 Anne-Lise Titlestad trouve que le site Pour le français est très riche et mérite une bonne publicité. Elle rédigera un texte faisant l’éloge du site qui sera publié par son Centre national. Basée sur les informations de notre site, le Centre National va rédiger une affiche: “CHOISISSEZ LE FRANÇAIS!”, à distribuer dans tout le pays. – Voir le texte joint, rédigé et publié par Fremmedspråksenteret après le séminaire. Un lien vers le site Pour le français sera introduit sur le site de ce Centre national.

 André Avias rappelle qu’un lien vers le site amopalien se trouve déjà sur celui de l’ANEF, à cause de ses qualités certaines. – Il recommande de mieux préciser sur le site que c’est l’AMOPA qui est derrière. – Son expérience lui dit aussi qu’il ne faut pas que le site stagne, – il doit se renouveler en permanence, ne serait-ce qu’en modifiant les couleurs de temps à autre. Il doit donner au lecteur le sentiment du “frais”.

 La question de la langue de présentation a retenu l’attention des participants. Il va de soi que quand on s’adresse aux enfants qui ne maîtrisent pas le français, il faut des textes dans la langue des enfants. Cela vaut également pour les textes où l’on s’adresse aux parents et aux conseillers d’école. – Suite au Congrès International de l’AMOPA de 2012, un texte contenant “19 bonnes raisons d’apprendre le français” a été traduit, par des délégués amopaliens, en 9 différentes langues. –– L’idéal serait de disposer d’un site analogue entier rédigé dans la plupart des langues importantes dans le monde!

 Il a également été rappelé que les professeurs de français à travers le monde ne sont pas tous de grands spécialistes de cette langue. Il ne faut pas surestimer leurs compétences linguistiques. Il faudra donc inclure aussi des textes assez simples faisant la promotion du français.

 Peu de modifications précises du site Pour le français ont été proposées, sauf quelques détails sur la forme de la présentation. Il a été rappelé que toute proposition est la bienvenue. Pour l’essentiel, il a été recommandé de garder le site, à peu près, tel qu’il est actuellement.

 Quelques conclusions du séminaire

  • Comme dit ci-dessus, de nouveaux liens vers le site Pour le français seront introduits.

  • Le président de l’AMOPA Norvège a souligné qu’il est important de faire connaître le site. Il faut sélectionner des mots de référence qui attirent les lecteurs. Il y sera travaillé.

  • L’introduction de petites vidéos recommandant le choix du français sera étudiée. Alors, elles doivent être produites dans la langue des différents pays. Il faut étudier ce qui en existe déjà dans différentes langues.

  • Un échange d’idées, d’informations, de suggestions d’actions se fera. Les propositions de modifications, tant de la forme que du contenu du site Pour le français, seront canalisées vers Claude Anttila: claude.anttila@gmail.com

  • Le séminaire a recommandé de continuer à faire traduire plus de textes du site dans différentes langues. Ce travail doit pouvoir se faire en étroite coopération avec les sections AMOPA de l’étranger.

  • Il est proposé d’organiser des séminaires analogues dans d’autres pays, rassemblant des personnalités clés de la promotion de la langue et de la culture françaises, analogues à celles présentes au séminaire d’Oslo. Différentes sections AMOPA de l’étranger doivent pouvoir en être les coordinateurs responsables.

Rapporteur: Rolf Tobiassen

Haslum, le 30 septembre 2013

Cet article a été publié dans arguments. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Compte-rendu du séminaire d’Oslo 2013

  1. Ping : La Norvège | pourlefrancais

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s